Skip to Navigation

Francia

Francia · 24.09.2016

Depuis l’opération César en 2012 la ZAD est devenue un symbole : de la possibilité d’empêcher leurs projets nuisibles ici et ailleurs comme de celle de déployer des zones d’autonomie face au pouvoir et à l’économie marchande. Après un printemps marqué par un mouvement social bouillonnant, celles et ceux qui entendent nous gouverner vont tout faire pour que la politique ne déborde plus du cadre d’un spectacle électoral auquel plus grand monde ne croit. Nous vivons au coeur d’un désastre environnemental et social sur lequel illes prospèrent et duquel illes sont bien incapables de nous sortir. Depuis la ZAD, entre autres, grandit l’idée que l’on puisse concrètement reprendre en mains nos vies et réinventer le politique. C’est pour cette raison que son existence est aussi insupportable aux gouvernant.e.s et aussi précieuse pour d’innombrables personnes. La ZAD soulève des espoirs tenaces qui la dépassent. Que l’on se sente porté.e par cette lame de fond ou que l’on perçoive au quotidien la joyeuse solidité de ce qui s’est construit ici, il apparaît absolument impensable que la ZAD soit broyée demain sous les coups de la police et les chenilles des tractopelles. Ceci est un appel à la défendre, coûte que coûte.

Ce texte s’adresse à tout.e.s celles et ceux qui voudraient participer à la résistance sur le terrain ou de plus loin. Son objet est d’informer sur ce qui nous semble aujourd’hui crucial pour les mettre en échec, ainsi que sur l’état d’esprit dans lequel nous nous préparons. Nous vous invitons à le diffuser largement.

Francia · 25.03.2016

ON BLOQUE TOUT: L’appel des syndicalistes contre la loi «travail» (Huelga General en Francia el 31 marzo)

L’appel des syndicalistes contre la loi « travail »

 

Le projet de loi El Khomri est une insulte au monde du travail. Rarement l’attaque aura été aussi grave. Avec l’inversion de la hiérarchie des normes qui permet aux accords locaux au rabais, obtenus sous la pression, de se substituer aux accords de branche ; en lançant l’offensive contre l’outil syndical avec la promotion des référendums-bidons en entreprise ; en organisant et généralisant la précarité, la flexibilité et en facilitant les licenciements, c’est une dégradation majeure du temps et des conditions de travail de millions de salarié.e.s que prépare activement le gouvernement.

À nous de nous préparer tout aussi activement à l’en empêcher ! Tout ce que mérite un tel projet c’est une riposte déterminée et massive des travailleuses, des travailleurs et de la jeunesse. Et pour cela, c’est le blocage de l’économie qui est à l’ordre du jour.

 

La llamada de los sindicalistas en contra de la ley "trabajo"

El proyecto de ley Khomri es un insulto para el mundo laboral. Pocas veces el ataque han sido tan grave. Con la inversión de la jerarquía de las normas se permite la prevalencia de los acuerdos locales, obtenidos mediante presión, sobrelos acuerdos de sector; se lanza la ofensiva contra los sindicatos, al promover referendums "jaula" en las empresas; generalizando y organizando la inseguridad, la flexibilidad y facilitando los despidos, el gobierno ha preparado activamente una degradación importante de las condiciones de trabajo de millones de asalariados/as.

¡Es nuestra responsabilidad prepararlo todo para impedirlo! Lo que se merece un proyecto como este es una respuesta decidida y masiva los trabajadores, las trabajadoras y la juventud. Y es por eso que el bloqueo de la economía tiene fecha.

 

Ecología, Francia · 19.02.2016

APPEL : Notre-Dame-des-Landes – Samedi 27 février 2016 - Mobilisation générale

 

L'annonce le 11 février d'un possible référendum local par François Hollande ne remet aucunement en cause la mobilisation du 27 février et notre détermination. Nous appelons à manifester d'autant plus nombreux ensemble ce jour là pour l'arrêt des menaces d'expulsion, l'abandon du projet d'aéroport et l'avenir de la zad !

 


Migrantes, Francia · 16.02.2016

Hommage aux réfugiés d’hier et d’aujourd’hui (contra los centres de internamiento

http://www.cnt-f.org/cnt66/spip.php?article1212

Concentració dissabte a les 9 del matí davant el Centre de Rétention Administrative que hi ha prop de l’aeroport Perpinyà-Ribesaltes  

El Comitè de suport als sense papers també fa una crida per aplegar-se a la iniciativa de les associacions que organitzen els Camins de la Retirada 

El Comitè de suport als sense papers fa una crida per aplegar-se a la iniciativa de les associacions que organitzen els Camins de la Retirada tot demanant ser present(e)s per homenatjar als refugiats d’ahir i als d’ara.

 

Al mateix temps hi ha convocada una concentració el dissabte 20 de febrer a les 9 del matí davant el Centre de Rétention Administrative, ubicat prop de l’aeroport Perpinyà-Ribesaltes. 

Pel programa dels Camins de Retirada 2016 mireu: 

http://www.cnt-f.org/cnt66/spip.php?article1212

Derechos Humanos, Francia · 14.02.2016

Contra el proyecto de retirada de la nacionalidad, existen las "armas de la inteligencia, la no-violencia, el honor y el humor..."

facilitado por los compas de : http://www.paroleslibres.lautre.net/spip.php?article1913&var_mode=calcul

Un grupo de anarcos franceses envian una carta satírica a Hollande, recordandole su procedencia remota y el futuro posible de un pais que "entregará a una mujer blanca que no necesitará editar leyes xenófobas...."

 

Mieux vaut en rire...

Contre le projet de déchéance de la nationalité, il y a les « armes de l’intelligence, la non-violence, l’honneur et… l’humour », comme le revendiquent les 500 signataires d'une lettre ouverte à François Hollande à qui ils demandent... la déchéance de leur nationalité. Humour encore, de la part d'un collectif saintongeais qui revendique la nationalité éthiopienne « en vertu du droit du sang »... animaux-frep © Frep animaux-frep © Frep

Tout commence avec un éditorial de Bob Siné, dans Siné Mensuel de janvier, où le dessinateur et caricaturiste politique ouvre le feu : « J'aimerais beaucoup être déchu de ma nationalité. Je n'en ai qu'une, mais c'est une de trop. J'aimerais être apatride, libéré de cette estampille que je n'ai pas choisie. » […] Et de conclure par cet appel : « Brulons nos papiers d'identité. Effaçons toutes traces d'appartenance à une quelconque nation. Devenons des êtres humains sans étiquette... et crachons à la gueule des tous les nationalistes. »

Message reçu... sur l'île d'Oléron, en Charente-Maritime, par Jean-Marc Raynaud, membre de la Fédération anarchiste et responsable des Éditions libertaires (ICI). Inspiré par l'édito de Siné, il écrit de sa plus belle plume une lettre, signée avec quatre autres compères, au Président de la République, pour lui demander officiellement leur déchéance de nationalité (texte intégral à la suite de cet article).

Dans leur missive, envoyée à l'AFP et largement reprise par les médias, ils accusent François Hollande de « jouer avec les allumettes ». « Si demain le pouvoir va à l'extrême droite, elle n'aura pas à faire ses propres lois, elles existeront déjà. C'est irresponsable politiquement. On n'a pas le droit de jouer avec les valeurs de la République. Même si je suis anarchiste, je suis un républicain dans l'âme », accuse Jean-Marc Raynaud. « Ma démarche est purement symbolique, assure-t-il, Je ne veux pas interpeller le gouvernement, je n'y ai jamais cru, mais je veux ouvrir les yeux au peuple. Je veux parier sur son intelligence. »

Retour à l'envoyeur, en quelque sorte, découvrant l'existence de cette initiative sur le Web, Siné rejoint ses premiers signataires et explique au Monde que c'est « une manière de dire qu'on ne peut plus vivre dans ce pays stupide, qu'on ne sait plus où on en est, que les migrants sont traités comme des voyous, même si on n'en est pas encore à vouloir leur piquer leur pognon comme au Danemark ».

Trois semaines après sa publication, 500 personnes ont rejoint les FTP (Francs Tireurs et Partisans d'une citoyenneté mondiale). 

DESCENDANTS DE LUCY

L'humour est communicatif. C'est de Saintes, à quelques kilomètres de l'Ile d'Oléron, que vient d'être catapultée une « Lettre ouverte au Président de la République sur la binationalité » ((texte intégral à la suite de cet article) par le Collectif saintongeais contre la prolongation de l’état d’urgence, la déchéance de nationalité et leur constitutionnalisation. Créé lors d'une réunion informelle le 3 février, il réunit une vingtaine de militant-e-s de la Ligue des Droits de l'Homme, du Parti de gauche, d'Attac, de Stop Tafta, notamment. « Nous avons choisi l'arme de la dérision et de l'absurde pour nous faire entendre, explique Jean-Yves Boiffier, militant d'Attac et président du salon du livre de Saintes, face à une situation qui laisse beaucoup de gens de gauche un peu désemparés. »

Dans leur courrier, les membres du collectif informent François Hollande qu'ils ont « entrepris auprès de l’ambassade concernée les démarches légales nécessaires pour obtenir la nationalité éthiopienne. Et nous l’obtiendrons sans peine en vertu du droit du sang puisque, parmi nos ancêtres comme parmi les vôtres, figurent des éthiopien-ne-s : la science a prouvé depuis longtemps que tous les êtres humains sans exception descendaient de Lucy, dont le squelette âgé de 3 millions d’années a été découvert en 1974 précisément en Éthiopie ».

« Vous pouvez ainsi d’ores et déjà nous compter au nombre de tous les binationaux sur lesquels vous faites peser la lourde menace de déchéance et dont nous partageons, solidaires dans les actes, le sort. Selon votre pouvoir bientôt constitutionnellement discrétionnaire, votre humeur nous « renverra » en Afrique, terre de nos ancêtres. Nous livrons ainsi notre sort entre vos mains. »

L'humour, comme arme fatale pour dénoncer les crétins et démasquer les imposteurs ? Pour l'écrivain chilien, Luis Sepulveda, emprisonné puis exilé de son pays par le régime du général Pinochet, dans les années soixante-dix., « l’humour a toujours été un facteur essentiel de propagande dans les luttes contre la dictature ».

 

*

LETTRE OUVERTE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

SUR LA BINATIONALITÉ

 

 Collectif saintongeais contre la prolongation de l’état d’urgence,

la déchéance de nationalité et leur constitutionnalisation

 

Saintes, le 10 février 2016

 

https://blogs.mediapart.fr/jean-pierre-anselme/blog/110216/mieux-vaut-en...