Skip to Navigation

Despidos y represión en Sodexo en Asment-Tamara (Marruecos)

 

  L’Organisation démocratique du travail odt/ Maroc  dénonce les  licenciements et mutations arbitraire et abusifs des  salariés de la société SODEXO  de site Asment-Temara et demande la réintégration immédiate des deux syndicalistes injustement licenciées :  Aloui youssef et Lahrach Amal et l’arrêt violations des libertés syndicales fondamentales et de la précarité des salaires ; qui portent atteinte à la justice sociale et diminue du pouvoir d’achat des salariés

La ODT denuncia los despidos y cambios de condiciones abusivos y arbitrarios contra los trabajadores de SODEXO en Asment-Temara y pide el reingreso inmediato de los 2 sindicalistas injustamente despedidos así como que cesen las violaciones de las libertades sindicales fundamentales y la precariedad de los asalariados.

 Le 17 Mars 2016 la société sodexo/ Maroc a pris  des décisions arbitraires contre des salaries syndicalistes allant de mutations arbitraire vers d’autres villes jusqu’au licenciement injustifié.

 

Desde CGT rr.ii. se solicita enviar correos de apoyo:

La SS/Sto de CGT en XXXX demande la réintégration immédiate des deux syndicalistes injustement licenciées ( Aloui youssef et Lahrach Amal) et l’arrêt violations des libertés syndicales fondamentales et de la précarité des salaires.

enviar a:



Au moment où nous attendions un vrai et réel changement dans la gestion des ressources humaines dans la société Sodexo Maroc ; après l’échec de l’ancienne direction, qui s’est enrichi au dépend de 1200 salariés ; farouchement exploités et sévèrement sanctionnés pour des intérêts purement  personnels ; Il semble aujourd’hui, que la nouvelle direction n’échappe pas à cette règle. Dans tous les sites des consignes aient été données pour resserrer l’étau  les syndicalistes de l’Odt  et de  faire régner un climat de peur et d’insécurité  chez tous les salariés. Particulièrement les militants –es de l’Odt qui sont menacés-es  de licenciement ou de mutation arbitraire, pour faire taire toute tentative de revendication légitime et de respect du code du travail marocain .Certes ,depuis deux ans, un tel climat commence à s’installer et se diffuse fréquemment dans toute les  branches d’activité de sodexo . Les salariés de sodexo /Maroc sont  de plus en plus contraints de travailler dure et pénible ;dans conditions de travail  très précaires et dégradées , traduites par  mesures illégales, notamment sur le temps et la durée du travail ;des  salaires précaires  ; les  heures supplémentaires non payés , la protection sociale les contrats déterminés et le travail précaire en plus de sous-effectif dans les quasi- totalités des  sites malgré les conséquences néfastes sur la qualité des services.

   Par ailleurs, on observe  des situations de  stress, de harcèlement moral, des pratiques de discrimination et des atteintes aux droits et libertés syndicales.  Les menaces et  les intimidations sont devenues monnaie courante. Partout, on commence à  observer et à entendre les menaces de licenciements liées à un plan non déclaré  de suppressions de 200 emplois. C’est dans cette stratégie que la direction a pris cette décision illégale et injuste de licenciement  de nos deux de nos militants-es   syndicalistes  et deux autres sont  froidement mutés sans aucune explication ni avertissement.

    Cependant, il importe de signaler que L’Odt  avait tiré la sonnette d’alarme à plusieurs reprises, sur les irrégularités de gestion de la société sodexo par l’ancienne direction ; qui n’a pas  cessé d’exploiter des centaines de stagiaires  pour s’enrichir et ce  pendant une année à deux sans salaires. et plusieurs cas d’abus hors contrôle de l’Etat (gros salaires, impôts et comptabilités …) ; alors que nous sommes devant une entreprise à dimension internationale qui est tenue à respecter les lois et règlement nationaux et conventions internationales.

      L’Odt dénonce fermement les méthodes douteuses de la nouvelle direction de Sodexo  et ses mesures arbitraires de  licenciement abusif de nos deux militants et la mutation arbitraire des deux autres à Benimalal et Khouribga.Elle décide d’organiser un rassemblement devant le site de ASMENT –Temara le jeudi 31 Mars 2016  et un sit-in  devant le siège central de la société à Twin center à Casablanca dont la date sera fixée ultérieurement   pour dénoncer ces abus et ses injustices envers les salariés et pour réclamer la réintégration des licenciés et des deux autres mutés arbitrairement et pour le respect du code du travail national.  toute en plaidant pour l’instauration d’un véritable dialogue social dans cette entreprise qui  aboutirai à un accord collectif nous interpelons la société mère en France pour agir le plus tôt possible  d’autre part, l’organisation démocratique du travail Odt/ Maroc  appelle toute les centrales syndicales amies  à la solidarité internationale pour arrêter l’hémorragie de licenciement dans la société SODEXO-Maroc

Ali lotfi

SG Odt Maroc

Comentarios

Los comentarios anónimos están moderados, por lo que no se garantiza su publicación, sólo los usuarios registrados podrán comentar sin moderación.
La redacción del Rojo y Negro no se hace responsable de los comentarios vertidos, al tiempo que se reserva la eliminación de los comentarios de carácter sexista, racista, autoritario, o arbitrariamente insultantes hace personas concretas, así como el bloqueo del usuario que de forma reiterada no respete estos límites.

Enviar un comentario nuevo

El contenido de este campo se mantiene privado y no se mostrará públicamente.
CAPTCHA
Esta pregunta se hace para comprobar que es usted una persona real e impedir el envío automatizado de mensajes basura.
CAPTCHA de imagen
Enter the characters shown in the image.